Monsieur Propre est une ordure

Mr propre.Gabi_cortezMonsieur Propre est une ordure

Texte : Gabi
Illustration : Cortez

L’image était pourtant parfaite, tout à fait celle de la famille modèle idéalisée par la publicité. L’homme est dynamique et rasé de près, sauf des sourcils, grâce au système Gillette G2. Madame est femme au foyer et prépare de bons petits plats Findus à ses enfants, dans la cuisine Schmidt de leur belle demeure parfumée au déodorant Airwick fleurs blanches.

On les suivait prenant leur petit déjeuner sur la pelouse, en compagnie de l’ami Ricoré, dans la douceur ensoleillée d’une matinée d’été. Ou bien se promenant dans la campagne sarthoise avec leur Royal Canin au poil si brillant. Ou encore se rendant le dimanche, dans leur monospace Peugeot, à une réunion de famille ou d’amis, n’oubliant jamais d’apporter à leurs hôtes une boîte de Ferrero Roche d’or ou d’escargots Lanvin.

La caméra les filmait amoureusement dans leur vie quotidienne jusqu’à ce qu’un jour, par malheur, elle s’arrête dans leur dressing Mordmoalnö d’Ikea. C’est ainsi que l’on découvrit, horrifiés, toute une rangée de chemises Bruno Saint-Hilaire couvertes d’affreuses tâches rose vif. Depuis le temps qu’il cachait sa gourmandise, Monsieur Propre, comme le surnommaient ses collègues, a fini par se faire prendre la main dans le pot de confiture de fraises Bonne Maman, éclaboussant jusqu’à la garde-robe de son épouse et de ses enfants.

Alors ils ont tous basculé de leur magnifique plage de pub vers la une du journal de 20 heures, nus sous les projecteurs, dans l’envers du décor à jamais révélé. Ni Ariel, ni Omo, ni aucune lessive qui lave plus blanc que blanc ne rendront à cette famille sa virginité d’avant. Ni Colgate, ni Ultra Brite ne leur redonneront le sourire éclatant des gens bien nés, sains de corps et d’esprit. Il leur restera pour se refaire la possibilité d’attaquer ces marques pour publicité mensongère …

Avertissement :

  • Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite
  • L’auteur de ce texte certifie n’avoir touché aucune rémunération pour les éventuels placements de produit que le lecteur pourra y trouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *