L’oeuf plutôt que la poule

bebert-to-be-or-not-to-be-envers

L’oeuf plutôt que la poule

Texte : Jo Kawak
Photomontage : Bébert

 

Il y a des choses, dans la vie, qui sont évidentes. La réponse à cette histoire de l’œuf ou de la poule en est une.
N’en déplaise à mon ami 537718 qui a joliment répandu sa philosophie droguo-fantasmo-religieuso-politique dans un texte précédent : la poule ne peut pas être à l’origine de l’Œuf !
Bon, parce que cette histoire de «qui était là d’abord ?» (qui est – soit dit en passant- sur la même ligne autocentrée que cette phrase récurrente de mon neveu de deux ans :
«c’est à moi, ça»), c’est un peu le toubib de l’hôpital qui se fout de la médecine charitable.
Parce que c’est ainsi : pour que la poule (cette grosse prétentieuse qui pense être à l’origine de l’Œuf) naisse, il faut qu’elle ait un endroit confortable et motivant, comme un doux cocon, une sorte de baignoire placentaire à la température parfaite, un grand jacuzzi à bulles de Pommery* avec des mains de masseur qui lui dégourdissent ses ailes encore cartilagineuses…bref, un œuf où rester au chaud plusieurs semaines d’affilée pour trouver la force de péter sa coque et sortir de là un beau matin, pour ensuite aller faire sa dinde devant les coqs.
Le premier, c’est donc l’Œuf. Attention, je parle pas de la chiée
quotidienne de nos amies cocottes dans les poulaillers. Je parle du seul, de l’unique, celui qui a une majuscule : l’Œuf. Comme l’Origine du monde.
Tiens, d’ailleurs, est-ce qu’en 2016, il y a encore des gens qui ont l’absurdité de croire qu’un mec tout seul aurait créé la Terre, et que c’est grâce à ce gars que la vie, l’oxygène, les hormones, tout ça, ont donné tout plein d’autres bonhommes ?
Non. Ben pour la poule c’est pareil.
C’est une évidence comme il y en a tant d’autres : on ne se
demande pas qui de Nabilla ou de la téléréalité a donné naissance à l’autre. On ne se demande pas qui de Panama ou du compte offshore a permis à l’autre de se développer. On ne se demande pas qui du talent ou du peintre est arrivé d’abord !
Malgré tout, j’ai conscience qu’avec une logique aussi évidente, le débat œuf-poule est clôt, et enfin la vérité sur l’Œuf éclot. Si vous voulez mon avis, cette question perdure depuis bien trop longtemps, et on aurait dû la tuer dans l’œuf.

* j’ai des parts dans la boîte, vous m’en voudrez pas si je place une marque, discretos, comme ça ?

One comment on “L’oeuf plutôt que la poule
  1. Bres. Guy dit :

    Une bouffée d’air frais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *