Le souffle de la peur

mariane fusilleeLe souffle de la peur

Texte : Monsieur Tran
Illustration : 537718

Quand au son du clairon se hissent les couleurs,
Symboles d’une nation et repaire éternel,
Un hymne retentit, exprimant ses valeurs.
Liberté, garde-à-vous! Les temps sont au malheur.

Les CAC quarante voleurs prônent la valeur travail
Et multiplient les pauvres à l’ombre des poubelles.
Des richesses ordurières s’échappent de leurs entrailles,
Restes d’un grand festin en pâture au bétail.

Les guerres et le climat ballottent les familles,
Fantômes d’un autre temps, les nuages s’amoncellent,
Fraternité virile et la fleur au fusil.
Leurs ombres menaçantes bientôt seront furie.

Je sens le vent mauvais qui souffle sur nos âmes,
En ces temps tourmentés où s’obscurcit le ciel.
Pleure encore, petit homme, ne retiens pas tes larmes,
Tes rêves d’égalité sont passés par les armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *