Du cinéma vient la lumière

cortez_acteur_-tranDu cinéma vient la lumière

Texte : M.Tran
Illustration : Cortez

Les premiers temps du cinéma
Les avaient tous laissés sans voix,
Devant Charlie qui s’agitait,
Maître du cinéma muet.

Puis vient le cinéma parlant,
La couleur suit le noir et blanc.
Les techniques ont évolué,
Les vieux films sont colorisés.

Mais les temps modernes ou le kid,
Les anciens, n’ont pas pris une ride,
Traversant les âges et le temps,
Muets et déjà si parlants.

Alors Charlie,
Mille fois merci,
L’homme à la canne et au chapeau,
D’avoir fait tout un cinéma.

Sophistication sur le son
Et silencieux pour les tontons,
Salut vieux, hein ! On n’est pas bien
A l’ombre du clan des Siciliens,
Bien installés derrière la toile ?

J’emprunte le chemin du plaisir
Dans un tramway nommé désir.
C’est de bonheur que je frissonne
Quand, sur la route de Madison,
Je regarde briller les étoiles.

Allez, Gégé,
Viens la ramener,
Sur grand écran, t’es pas trop gros,
Tu pourras faire ton cinéma.

Au pays du rire et des larmes,
De la comédie et des drames,
Se côtoient cinémas d’ quartier
Et salles pour films à gros budgets.
James Bond a remporté la mise.

Voilà, la séance est finie,
Et l’on ressort dans la vraie vie.
A bientôt et encore merci
À la passante du sans souci,
Et la bise à Thelma et Louise.

M. Tran

One comment on “Du cinéma vient la lumière
  1. Gabi dit :

    Et des frères Lumière vient le cinéma !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *